Historique 2013

2013 : Echange Nord-Sud

A la suite de l’échange de Savoir Sud-Nord, deux bénévoles adhérentes ont proposé un échange de savoir Nord-Sud en transmettant la technique de la sérigraphie.

Projet sérigraphie : lors du voyage peinture, nous avions demandé aux Femmes Peintres de nous enseigner leur technique. Plus tard,  nous avions à notre tour proposé de transmettre une technique de peinture : la sérigraphie. Cette technique pourrait permettre aux femmes de réaliser des œuvres sur tissu ou sur papier en série pour vendre leurs oeuvres. C’est donc dans l’optique d’un échange de savoir (Dibri-Dani) que 2 adhérentes-bénévoles plasticiennes ont organisé un stage de formation pour les femmes peintres volontaires. Les deux Françaises ont adapté la technique de sérigraphie à des matériaux locaux afin d’éviter que les femmes peintres ne soient dépendantes.

Kayé, Femme Peintre et responsable d’un groupe de femmes regarde le rendu d’un dessin sérigraphié.

Les Femmes-Peintres réalisent des dessins avec la technique de la sérigraphie. Résultat sur papier ci-dessous.

     Un grand espoir : l’ancien inspecteur, M. Zoundi, devenu Directeur Provincial de l’Enseignement de Base et d’Alphabétisation suit de très près le projet et nous annonce qu’il est en pourparlers avec la Direction Régionale pour obtenir le détachement d’un enseignant payé par l’Etat pour gérer la bibliothèque.

  • Enfin nos efforts portent leurs fruits  : achats de livres scolaires édités par l’Etat burkinabé et de livres de littérature africaine.
  • Ouverture d’un secteur Afrique : jeunesse, scolaire, littérature et Art.
  • Visite d’une bénévole de BSF (Bibliothèque Sans Frontières). Elle a trouvé le fonds très intéressant. Elle regrette juste que l’animatrice diplômée qui était en place soit partie sans former le jeune homme qui la remplace.

Encore quelques travaux… :

  • fuites du toit mais vite réparées
  • brasseurs d’air mal branchés causant la panne du convertisseur qui permettait de passer de l’électricité classique au solaire. C’est une catastrophe !

A Nanterre  

Toujours dans l’optique de trouver une formation pour l’animatrice de la bibliothèque et d’autres ouvrages pour améliorer le fonds de bibliothèque, nous nous sommes mis en contact avec RES Publica et Bibliothèque Sans Frontières. Dans les deux cas, nous a été dit combien il était difficile et compliqué de faire fonctionner réellement les bibliothèques selon notre modèle…

  • dons de jeux par Mattel
  • charte d’utilisation du local avec l’OPHLM : nous entreposons les stocks de matériels dans un local situé au siège de l’association mais jusque-là rien n’était officiel. C’est chose faite !
  • braderie de l’enfance organisée par l’Association  Parentale Pour la Petite Enfance (APPE). Cette braderie dédiée à l’enfance nous permet de vendre des livres pour enfants. Les bénéfices servent à acheter au Burkina, directement dans les librairies et chez les éditeurs africains. Les frais de transport pour acheminer les livres économisés permettent des achats plus importants.

Participation à la fête des associations,

Notre stand est dédié aux œuvres sérigraphiées par les Femmes Peintres de Tiébélé.

œuvres sérigraphiées par les femmes peintres de Tiébélé.